Notre équipe

Eva Keller (Département d’Anthropologie Sociale, Université de Zurich)
Présidente de l’Association

Je suis anthropologue social spécialisée sur Madagascar, plus particulièrement la région de Masoala. Depuis 1998, j’ai vécu 30 mois au total avec des personnes malgaches, partageant leur vie et écoutant leur histoires. Ma recherche dans le Parc National de Masoala (depuis 2005), qui a pour but de comprendre comment les habitants de la région perçoivent le parc, m’a conduit à prendre conscience des injustices dont souffrent ces populations au nom de la conservation de la nature. J’ai donc décidé de fonder une association qui a pour vocation d’informer le public de ces injustices.

Harimalala Paul Clément
Membre du Comité Exécutif à Madagascar

Je suis un guide chercheur spécialisé. Depuis l'année 2005, j'avais travaillé en étroite collaboration avec Eva Keller. En connaissance des causes "La souffrance physique et morale de la communauté de base du Parc Masoala", voilà maintenant j'adhérerai membre exécutif de l'Association. Mon rôle sera de témoigner avec approbation et de partager avec nous tous les faits réel sur terrain.

Notre vie est au coeur de notre Terre.

Esther Leeman (Département d’Anthropologie Sociale, Université de Lucerne)
Vice Présidente de l’Association

L’utilisation des ressources naturelles dans diverses cultures et les conflits lies à l’accès à ces ressources ont été des aspects centraux de mon travail d’anthropologiste au cours des 15 dernières années. Ma recherche sur l’accaparement des terres pour la plantation d’hévéas au Cambodge m’a fait prendre conscience des conséquences dramatiques de la perte de terre pour les populations paysannes. Cette situation est comparable à celle rencontrée à Masoala, ce qui m’a conduit à m’engager dans cette association.

Sandra Spirig
Membre du Comité Exécutif

Je suis avocate travaillant pour un cabinet à Zurich. J’ai toujours été intéressée par l’Afrique où j’ai travaillé comme volontaire dans divers projets. J’ai visité Madagascar en 2009, en tant que volontaire pour l’ONG Madaclinics (www.madaclinics.com), dans un hôpital de brousse du nord du pays. Les conditions de vie difficiles des populations, leur pauvreté et leurs efforts quotidiens pour joindre les deux bouts m’ont fortement marquée. J’ai rejoint l’association Droits Humains à Masoala afin de contribuer à informer le public des injustices subies par les populations locales suite à la création du parc de Masoala. J’apporte à cette association conseils et appuis sur les questions juridiques.